30% des français envisageaient un projet immobilier en 2019

Etude Nestenn-Ifop

Les acteurs en copropriété le voient chaque jour un peu plus, le marché immobilier a repris force et vigueur ! Le nombre d’état datés ne cesse de croître en cette veille de période estivale, et les études notariales (parisiennes) sont au taquet : une étude Nestenn-Ifop², Groupe d’agences immobilières, s’est attachée à sonder les français au travers d’une étude intitulée “Les français et l’achat immobilier”.

Si le contexte économique reste morose dans son appréhension pour la plupart,  et qu’un français sur deux (56%) estime que l’impact politique et économique a été négatif sur le marché de la pierre, 59% jugent néanmoins que cette morosité n’a au “aucun impact sur leur propres transactions immobilières”. Chance, le marché n’est donc pas réellement impacté ; près de 6 personnes interrogées sur 10 considèrent qu’il est intéressant d’acquérir un bien en 2019 (58%) : cette tendance est accentuée chez les 18-24 ans attachés à ce projet de vie (65%), les CSP+ (65%), les retraités (65%), et d’une façon générale les habitants de la région parisienne (62%).

En revanche, 30% des sondés s’estiment pouvoir passer à l’acte ; les freins ? en premier lieu la baisse du pouvoir d’achat, en second lieu le niveau des taxes pour les propriétaires…

Bonne nouvelle pour les agences immobilières : 62% des sondés envisagent de recourir aux services d’un professionnel, au vu de la complexité des achats immobiliers actuels. Sont ainsi mis en exergue : la connaissance fine du marché (44%), le réseau (35%), la délégation des formalités administratives toujours plus nombreuses (40%), avec en bout de ligne, le gain de temps gagné (31%).

Source l’article : JSS – numéro 28 (avril 2019)

² échantillon de 1002 personnes, agées de 18 ans et plus, par questionnaire en ligne du 24 au 25 janvier 2019.

 

error: Content is protected !!